Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Angoisse > Église Saint-Martin > Écussons des Pompadour et des La Marche de la Boessière de l’église (...)

Écussons des Pompadour et des La Marche de la Boessière de l’église Saint-Martin

Au XIIe siècle, aux abords d’Angoisse s’élève un établissement de Templiers, accompagné d’un hôpital pour lépreux. Il appartient par la suite aux Pompadour.

L’établissement templier dépend originellement de la commanderie de Condat. Puis, le château Bouchet, qui abrite auparavent l’hôpital, appartient ensuite à la famille Pompadour. Dans son testament, Jacques de Pompadour, abbé de Saint-Martin, précise qu’il souhaite que son cœur et ses entrailles soient déposés dans la « chapelle neuve » bâtie par ses ancêtres.

Les armes des Pompadour et des La Marche de la Boessière ornent ainsi les contreforts nord et la clé de voûte de la chapelle depuis 1618. Elles se décrivent ainsi « écartelé au 1 et 4 à une main de gueules, qui est de machat, aux 2 et 3 de gueules à la bande d’or qui est de Noailles ; sur le tout d’Azur à trois tours d’argent maçonnées de sable qui est de Pompadour ».


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre-Henri Ribault de Laugardière (1875). Monographie des villes et des Cantons de Lanouialle et Jumilhac-le-Grand, RIS, BibTeX.


Partager cette visite