Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Vitrac > Château de Montfort > Donjon du château de Montfort

Donjon du château de Montfort

Le donjon est la partie la plus ancienne du château de Montfort, sur la commune de Vitrac. Il date du XVe siècle et se trouve sur un site attesté depuis le IXe siècle.

Le château de Montfort a connu une histoire très mouvementée, de sa fondation jusqu’à l’époque récente. Système défensif construit pour contrer les invasions barbares au IXe siècle, le château est ensuite au cœur de la guerre contre les Albigeois, de la guerre de Cent Ans puis des guerres de Religion. Il est alors plusieurs fois détruit et reconstruit. Seul le donjon est conservé.

Le donjon est la partie maîtresse du château : tour la plus haute du site, il symbolise le pouvoir seigneurial. Il s’agit d’une tour carrée à mâchicoulis, construite au XVe siècle par la famille Pons. Il est en partie restauré dans la seconde moitié du XIXe siècle par Paul Pomarel, en même temps que l’aile ouest. Selon la tradition, les deux médaillons ornant les deux lucarnes du donjon, au nord et à l’ouest, représenteraient le profil de ses parents, M. et Mme Pomarel. Le chemin de ronde et l’échauguette couronnant le mur ouest du donjon a été ajouté à la fin des années 1920 par Jean Mercié. Ce dernier a racheté les deux tours du château de Chabannes menacé de démolition (près de Sorges en Périgord Blanc), pour faire construire une tour sur l’aile ouest du château de Montfort ; le reste des pierres a servi dans la construction du couronnement du donjon.

Le donjon du château de Montfort ne contrôle plus aujourd’hui le cours de la Dordogne et la vallée à ses pieds. Il reste cependant un emblème fort dans le paysage.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Anne Béchaud (2008). Vitrac en Sarladais : au fil du temps, au fil de l’eau, RIS, BibTeX.

Jean Maubourguet (1987). “Le château de Monfort et son étrange histoire”, in N° 30-31 (édité par), Bulletin de la Société d’Art et d’Histoire de Sarlat et du Périgord Noir, RIS, BibTeX.


Partager cette visite