Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Nojals-et-Clotte > Dolmen de Blanc

Dolmen de Blanc

Le dolmen de Blanc, inventorié à tort comme étant sur la commune de Beaumont, appartient en fait à la commune de Nojals-et-Clottes. Considéré comme le plus beau dolmen de la Dordogne, il se trouve au lieu-dit Peyrelevade, dans une propriété privée. Il est situé sur un promontoire, auquel on accède par une piste. Non loin de là, s’élève un autre dolmen, celui de Peyre-Nègre.

Mégalithe de tradition angoumoise, à couloir excentré, il aurait été édifié entre 5000 et 2000 ans avant notre ère. Il se présente comme une allée couverte de 6 mètres de long, constituée de deux tables. La plus grande des deux mesure 3,50 mètres de longueur sur 2,50 mètres de largeur et repose sur trois piliers. La dalle la plus petite repose sur un support moins important, parmi les dix dénombrés. Dans la chambre, un bloc de pierre est couché. Lors de fouilles effectuées en 1833, on trouve sur le lieu des ossements humains en grande quantité.

D’après la légende, la Vierge aurait édifié le dolmen de Blanc pour protéger une bergère effrayée par l’orage. Le mégalithe est classé aux Monuments Historiques en 1971.


Patrimoine


Informations pratiques

Ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Frank Benalloul (1986). Dolmens et menhirs du Périgord, RIS, BibTeX.

Hervé Gaillard (1997). Dolmens et menhirs de la Dordogne, RIS, BibTeX.

Domnique Pauvert (1995). Dolmens et menhirs de la Dordogne, RIS, BibTeX.

Pays beaumontois, À la découverte d’un patrimoine, pays des bastides et cités médiévales, RIS, BibTeX.


Partager cette visite