Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Villefranche-de-Lonchat > Docteur Eugène Dezeimeris

Docteur Eugène Dezeimeris

Jean-Eugène Dezeimeris naît à Villefranche-de-Lonchat le 20 novembre 1799, fils de Pierre, médecin et maire, et de Marie Baptiste. Ses deux grands-pères sont également médecins dans des communes proches.

Il part à Paris en 1819, où il poursuit ses études de médecine tout en s’intéressant à l’histoire de la médecine. Il publie de 1828 à 1836 le Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne . Il fonde par ailleurs avec Littré un journal de médecine, L’Expérience , qu’il dirige de 1837 à 1840.

Élu en 1840 au conseil général de la Dordogne, il arrête là sa carrière historique et médicale pour s’adonner à l’agriculture et à la politique. Il achète la terre de Meille à Saint-Avit-de-Vialard, où il se livre à ses expériences agricoles, et publie plusieurs articles de journaux et de mémoires à l’Académie des sciences. Il cherche à faire prévaloir le principe fondamental que les rendements sont proportionnels à la quantité d’engrais naturels fournis par le bétail. Il introduit aussi une nouvelle méthode d’assolement doublant, et même quadruplant, le prix de la terre.

En 1839, le docteur Dezeimeris se présente à la députation à Bergerac comme candidat de l’opposition, mais il n’est élu qu’en 1842. Il n’est plus à la Chambre quand survient la révolution de 1848. C’est alors qu’il est élu à l’Assemblée constituante, mais battu aux élections législatives de 1849. Il est rapporteur du projet de loi sur les chambres consultatives et le conseil général d’agriculture.

En 1850, il obtient la chaire d’économie et de législation rurale à l’Institut agricole de Versailles, mais meurt peu après à Paris, où il habite, à l’âge de 52 ans.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

BSHAP, 1979, RIS, BibTeX.


Partager cette visite