Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Cuzorn

Cuzorn

L’abondance du minerai de fer, les vastes forêts et la proximité des sources d’eau expliquent en partie l’installation de Cuzorn dans la vallée de la Lémance. Sa position stratégique est à l’origine du développement de la commune au fil des siècles.

L’occupation du site de Cuzorn est très ancienne. Les fouilles des grottes de Guiraudel et de la Carrière ont révélé une présence humaine durant presque toute la période préhistorique.

Cette occupation s’est surtout renforcée durant le Moyen Âge avec la création de la paroisse de Cuzorn. Une église est rattachée à cette dernière entre le XIe siècle et le XIIe siècle, puis un castrum est associé à l’édification d’un château au XIIIe siècle.

Ce Château devient une place forte anglaise au XIVe siècle, faisant de Cuzorn un point stratégique dans le conflit qui oppose le roi de France au roi d’Angleterre. Ce n’est qu’en 1442, lors du siège du château mené par le sénéchal du Quercy avec le seigneur de Pontieure et le vicomte de Turenne, qu’il revient au camp français. Par la suite, les guerres de Religion n’ont pas épargné Cuzorn, de nombreux habitants du Fumélois s’étant convertis à la religion réformée.

Les temps de paix qui suivent ces périodes de conflits amènent un déplacement de la population vers les plaines. En effet, la nature du terrain sur lequel s’est implantée l’actuelle commune offre de grandes opportunités économiques. Ainsi, l’habitat en plaine remplace l’habitat des coteaux. Il se développe d’abord autour des forges et moulins construits sur la Lémance puis, au XIXe siècle, le long de la voie reliant Montaigut à Villefranche.

Aujourd’hui, Cuzorn bénéficie d’un paysage propice au tourisme vert. De plus, les vestiges de son passé économique (moulins, forges) constituent un patrimoine remarquable. La papeterie, toujours en activité, est un bel exemple d’artisanat d’art de la région.


Commune

  • Nom des habitants : Cuzornais, Cuzornaises
  • Superficie : 2334 hectares
  • Population : 845 habitants (2005)
  • Cours d'eau :

    la Lémance

  • Origine du nom et description du blason :

    Pour certains, l’origine du nom de Cuzorn fait référence à un général romain, Cutius, qui aurait traversé la vallée de la Lémance aux côtés du général Sempronius pour fonder le village de Acutorium . Pour Auguste Cassagny-Mazet, il est rattaché à la langue celte et signifie « rocher fortifié ». D’autres encore pensent qu’il fait référence au radical cus (de cuze signifiant « rivière ») ou cluse (signifiant « étroit »), auquel est ajouté le suffixe prélatin -urnum .


Informations pratiques

Mairie de Cuzorn : 05.53.40.94.33

Office de Tourisme de Fumel : 05.53.71.13.70


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Site de la communauté de communes du Fumélois, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Céline Borowy (2004). Les Églises romanes du Fumélois, RIS, BibTeX.

J.-C. Amen et Guillaume Maillé (1993). Le Lot-et-Garonne. Géographie du département, RIS, BibTeX.

Auguste Cassany-Mazet (1839). Essais statistiques et historiques sur le quatrième arrondissement du département de Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (2006). Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite