Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Beaumont-du-Périgord > Couvent des Dames de la foi

Couvent des Dames de la foi

Sur la commune de Beaumont se trouve une belle bâtisse du XVIIIe siècle, le couvent des Dames de la Foi. Cette congrégation, fondée à Sarlat en 1677, est une œuvre de bienfaisance destinée à instruire et secourir les jeunes filles et les femmes, particulièrement les pauvres et celles qui ont renié le protestantisme.

Un ancien officier de cavalerie aisé, Martin de Lagorce, sieur de Lapradelle, décide de favoriser l’entrée en religion de ses deux filles et de consacrer sa fortune à une œuvre pieuse. Outre le château de Lapradelle, il possède dans la rue principale de Beaumont une maison qu’il donne à l’une de ses filles, Louise. Celle-ci, qui vient d’entrer dans la communauté des Dames de la Foy, y installe les religieuses beaumontoises.

Très rapidement, les locaux devenant trop petits, Louise achète deux maisons mitoyennes en très mauvais état. Aussi, vers le milieu du XVIIIe siècle, fait-elle tout raser pour construire avec ses deniers et l’aide de la jurade et des consuls, une maison d’accueil dont elle est la supérieure jusqu’à sa mort en 1767. C’est la maison que l’on voit encore aujourd’hui.

Jusqu’à la Révolution française, la maison peut accueillir une cinquantaine de pensionnaires, en plus des vingt-cinq religieuses de l’ordre. Mais en 1792, la communauté est dissoute, et les religieuses intègrent l’ordre des sœurs de Sainte-Marthe, où elles poursuivent leur œuvre bienfaitrice.

L’administration révolutionnaire met le bâtiment en vente comme bien national. La municipalité s’oppose avec succès à cette vente et s’octroie l’ancien couvent des Dames de la Foy. Elle y installe les écoles et les bureaux de son administration.

Après le Consulat, ce bâtiment change bien souvent d’affectation. Il abrite désormais une maison de retraite. Le vestibule d’entrée voûté et l’ancienne chapelle, dite aujourd’hui Salle du retable, sont les dernières traces de la création de Louise de Lagorce.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce couvent ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean DARRINE, RIS, BibTeX.

Léo Testut (1920). La Bastide de Beaumont en Périgord, étude historique et archéologique Tome 1 et 2, RIS, BibTeX.

Léo Testut (1922). La petite ville de Beaumont pendant la période révolutionnaire, tome 1 et 2, RIS, BibTeX.


Partager cette visite