Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Beynac-et-Cazenac > Couvent d’Abrillac

Couvent d’Abrillac

Les ruines de l’ancien couvent d’Abrillac (ou prieuré d’Abriac, voire de Briac) se trouvent dans la forêt de Beynac. Ces vestiges semblent dater de la fin du XIVe siècle ou du XVe siècle.

Les historiens et les théologiens ont encore de nombreuses recherches à mener pour reconstituer l’histoire de ce couvent, dont il ne reste que des ruines. En effet, aucune archive, à ce jour, ne retrace l’histoire de l’ancien prieuré d’Abrillac.

Les ruines se composent de deux murs qui forment à l’origine un bâtiment de plan rectangulaire. Ces murs sont percés par de nombreuses baies et niches de toutes sortes. Aux deux derniers niveaux du mur ouest, on peut observer des baies géminées (doubles) et trilobées. Les historiens pensent que l’autel et la chaire conservés dans l’actuelle église paroissiale de Beynac-et-Cazenac sont probablement originaires du couvent d’Abrillac.

Depuis le 11 avril 1933, les vestiges du couvent d’Abrillac sont inscrits à l’inventaire des Monuments Historiques. Ils ont été entièrement restaurés dans les années 1990 grâce à des mécènes.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Pierre Pommarède (2002). Le Périgord des églises et chapelles oubliées, RIS, BibTeX.

(2003). Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite