Accueil > Gironde > Libournais > Coutras

Coutras

Ville-carrefour, Coutras est une commune viticole à la vocation commerciale ancienne. Sa position stratégique la place également au coeur de l’histoire de la Gironde, ce dont témoigne son riche patrimoine.

La situation de Coutras à la confluence de l’Isle et de la Dronne en fait un site naturel privilégié qui explique son peuplement très ancien. Les Romains, notamment, installent un camp fortifié sur la Motte-de-Mont, le point culminant de la cité. Ce point de vue panoramique sur la rivière, idéal pour assurer une défense efficace, est également mis à profit par le célèbre seigneur de Coutras Étienne de Mont, au Moyen-Age. Ils assurent ainsi leur pouvoir sur un croisement de routes anciennes et essentielles pour la région, s’arrogeant, par le biais des péages, de confortables sources de revenus.

Dépendant de la vicomté de Fronsac créée en 769 par Charlemagne et placée sous l’autorité du comté d’Angoulême, la seigneurie est finalement soumise au comté du Périgord au IXe siècle. Malheureusement dévastée et désertée à l’issue de la guerre de Cent Ans, la seigneurie de Coutras reprend son souffle au XVIe siècle lorsqu’elle est élevée au rang de comté.

Coutras est l’un des grands théâtres de l’histoire de la région pendant les guerres de Religion. Ainsi, le 20 octobre 1587, la bataille de Coutras oppose les protestants, dirigés par Henri de Navarre (futur Henri IV en 1589), aux catholiques menées par le duc Anne de Joyeuse. Cette fameuse bataille permet à Henri de Navarre d’écraser les troupes royales du duc de Joyeuse grâce à une tactique innovante dans la façon de disposer ses troupes. La présence d’un puits à cet endroit, construit bien avant la bataille (en 1551) deviendra le symbole de cet exploit qui marqua les débuts de la légende henricienne.

Coutras suit tout au long de l’histoire les évolutions économiques de la région. Ainsi, au XVIIIe siècle, la ville profite largement de l’essor de la viticulture, qui permet à l’économie marchande de se développer dans le Libournais. À Coutras, cette activité atteint son apogée grâce à l’arrivée du chemin de fer, la gare étant construite en 1852. La prospérité grandissante de la ville s’inscrit alors dans la pierre, comme en témoigne l’hôtel de ville érigé en 1888.

Coutras est aujourd’hui caractérisée par une importante activité artisanale et industrielle. Elle sait y allier les charmes de son site naturel exceptionnel et est un haut-lieu du tourisme vert en Gironde.

Galerie photo

Halle de Coutras Halle de Coutras Halle de Coutras Halle de Coutras Place de Coutras Château d'eau de Coutras Pont ferroviaire sur l'Isle, à Coutras Pile du pont ferroviaire sur l'Isle, à Coutras Pont ferroviaire sur l'Isle, à Coutras Croix sur les berges de l'Isle, à Coutras

Commune

  • Code postal : 33138
  • Nom des habitants : Coutrillons ou Coutrasiens, Coutrillonnes ou Coutrasiennes
  • Superficie : 3369 hectares
  • Population : 7003 habitants (1999)
  • Origine du nom et description du blason :

    Le nom de la commune de Coutras est issu d’un toponyme très ancien, pré-celtique, sans doute d’origine Néolithique, traduisant la position défensive stratégique du site de Coutras. Coutras, Corterate , figure sur la table de Peutinger, copie du XIIIe siècle d’une ancienne carte romaine des routes et des principales villes de l’Empire romain. Coutras y apparaît comme la deuxième étape sur la route romaine Bordeaux-Périgueux.


Informations pratiques

Mairie de Coutras : 05.57.56.09.09

Office de tourisme de Coutras : 05.57.69.36.53


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel de la Torre (1990). Gironde, guide complet de ses 542 communes, RIS, BibTeX.

Patrick Epron (1998). Dictionnaire de l’origine des noms de lieux en Gironde, RIS, BibTeX.

, Site officiel du Groupe de Recherches Archéologiques et Historiques de Coutras, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite