Accueil > Lot-et-Garonne > Marmandais > Couthures-sur-Garonne

Couthures-sur-Garonne

L’histoire de Couthures-sur-Garonne est relativement récente : elle remonte vraisemblablement à l’époque carolingienne. Cette occupation tardive s’explique par la proximité du fleuve, source de richesses, mais également source d’inondations.

Couthures-sur-Garonne est située sur la rive gauche du fleuve, à la limite entre le Bazadais, le Condomois et l’Agenais. Cette situation particulière, à la frontière entre l’évêché de Bazas et celui d’Agen, est très convoitée durant le Moyen Age. Au début du XIIIe siècle, Jean-Sans-Terre donne cette seigneurie à l’archevêque de Bordeaux, qui la conserve jusqu’à la fin de l’Ancien Régime. Ce territoire représente aussi un enjeu pendant la guerre de Cent Ans. Sous domination anglaise dans la seconde moitié du XIIIe siècle, il redevient définitivement français en 1442.

Couthures-sur-Garonne doit son développement économique au commerce fluvial et à l’agriculture. Une tour contrôle dès le XIIe siècle le trafic sur la Garonne, sur lequel elle exerce un péage. Un port est installé entre les murailles de la ville. À une époque, il est l’un des trois ports les plus importants de l’actuel département du Lot-et-Garonne.

Le fleuve qui fait sa richesse ne l’épargne pas de ses caprices. En 1624, 1630 et 1649, notamment, la montée des eaux gagne les rues. Ces intempéries obligent à reconstruire l’église paroissiale. La commune doit également engager des frais, en 1859, pour la consolidation des berges, érodées en amont et en aval. C’est au milieu du XIXe siècle, que Couthures-sur-Garonne connaît son apogée grâce à l’activité florissante de son port. Par la suite, avec la baisse du trafic sur la Garonne, la ville a perdu son caractère commercial.

De nos jours, Couthures-sur-Garonne a une vocation essentiellement agricole. Elle se tourne aussi vers le tourisme avec la mise en place d’un espace de scénovision « Gens de Garonne », spectacle retraçant le quotidien de la population dans les années 1960.

Galerie photo

Couthures-sur-Garonne (47) La Corderie, Couthures-sur-Garonne (47) Borne fontaine, Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47) Monument aux morts, Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47) Couthures-sur-Garonne (47)

Commune

  • Nom des habitants : Couthurains, Couthuraines
  • Superficie : 698 hectares
  • Population : 406 habitants (2005)
  • Cours d'eau :

    la Garonne

  • Origine du nom et description du blason :

    Le mot « Couthures » trouve son origine dans le latin cultura signifiant « culture » ou « labeur », en référence aux travaux de la terre. Les armes de Couthures-sur-Garonne portent une couronne de sable au chef. Elle surmonte un écu divisé en trois parties et représentant une galère d’argent (rappel des invasions par le fleuve), un moulin d’or (rappel des moulins à nef) et une tour (rappel de la tour de garde de la ville).


Informations pratiques

Mairie de Couthures-sur-Garonne : 05.53.94.43.07

Office de tourisme de Meilhan-sur-Garonne : 05.53.93.82.47


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.
Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.
Société académique d’Agen (1926-1927). “Toponymie agenaise. Essai sur l’origine et la signification des noms de lieux de l’Agenais”, in Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.
M. Amen et M. Maillé (1993). Le Lot-et-Garonne. Géographie du département, RIS, BibTeX.
Michèle Lyle (2003). Chronique du Canton de Meilhan. Paroles et identités, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite