Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Coulx

Coulx

De nombreuses découvertes archéologiques attestent de l’occupation précoce de ce site stratégique. En 1847, à Brech, est mis au jour un vase contenant un trésor comprenant monnaies d’or, bronzes et statuettes et qui semble dater de l’Antiquité. En 1991, la découverte de tegulae ou tuiles plates, de trous de piquets, de charbon et de divers objets, au lieu-dit Manadal, témoigne d’une occupation du site dès l’époque protohistorique.

Au Moyen Âge, la seigneurie de Coulx appartient aux Belsunce de Castelmoron, une illustre famille. L’un de ses membres, évêque de Marseille au XVIIIe siècle, se distingue par ses actes de bravoure lors des épidémies de peste de 1720.

L’histoire de Coulx se lit à travers l’architecture de ses églises paroissiales. En effet, aucune d’elles ne paraît avoir subi des dommages au cours des différents conflits dont est victime le pays agenais. Il semblerait donc que Coulx soit sortie indemne de la guerre de Cent Ans, comme des guerres de Religion.

Aux XVIIe, XVIIIe et XIXe siècles, la présence de plusieurs fermes, dépendantes ou non de maisons de maître, témoigne du dynamisme de la production agricole locale dans ce petit village.

Coulx constitue un lieu de repos, un endroit où les touristes peuvent profiter des richesses de la nature environnante.


Commune

  • Nom des habitants : Coulxois, Coulxoises
  • Superficie : 1632 hectares
  • Population : 253 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Tolzac

  • Origine du nom et description du blason :

    Deux hypothèses peuvent expliquer le choix du patronyme de Coulx. Dérivé du mot latin cotes , il désignerait l’endroit pierreux sur lequel la communauté s’est installée. La seconde hypothèse y voit la contraction de collis qui mentionnerait un village aux trois collines.


Informations pratiques

Mairie de Coulx : 05.53.88.85.02

Site Internet de la mairie : http://coulx.la-commune.com

Office de tourisme de Marmande : 05.53.64.44.44

E-mail : ot.marmande@wanadoo.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Albert Dauzat, Charles Rostaing (1978). Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France, RIS, BibTeX.

Chanoine Durengues Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Brieuc Fages (1995). Carte archéologique de la Gaule, le Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite