Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Antoine-Cumond > Château de Cumond > Colombier de Saint-Antoine-Cumond

Colombier de Saint-Antoine-Cumond

Saint-Antoine-Cumond abrite un ancien colombier. Typique des paysages périgourdins, il permet de témoigner d’un mode de vie désormais révolu.

Les colombiers sont des petits édifices de formes variées servant à loger des pigeons. Très répandus dans le Périgord, ils permettent de récupérer les excréments des volatiles transformés ensuite en un engrais appelé « colombine ».

Introduits en France durant l’occupation romaine, les colombiers sont longtemps considérés comme un privilège exclusivement réservé à la noblesse. Démocratisés à partir de la Révolution française, ils sont appelés pigeonniers depuis le XIXe siècle.

Le colombier de Saint-Antoine-Cumond appartient au domaine du château de Cumond et est probablement bâti au début du XVIIIe siècle lors des travaux de reconstruction de l’édifice principal. De plan cylindrique, il est doté d’un haut toit conique et est percé de deux petites fenêtres d’envol.

Les niches intérieures (ou boulins) permettant autrefois d’accueillir les couples de pigeons n’existent plus aujourd’hui.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dominique Audrerie (sous la direction de) (2003). Tout le Périgord, RIS, BibTeX.

, Site officiel de la Communauté de Communes du Ribéracois, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite