Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Sainte-Trie > Ruines de l’abbaye cistercienne du Dalon > Colombier de l’abbaye du Dalon

Colombier de l’abbaye du Dalon

Dans les abbayes cisterciennes, les colombiers font leur apparition au XIIIe siècle et occupent généralement une place centrale au sein des bâtiments de la ferme.

Le colombier de l’abbaye du Dalon est bâti au XVIe siècle selon un plan circulaire, avec des moellons appartenant à l’ancien chœur de l’église, restauré en 1535.

L’entrée réservée aux pigeons est matérialisée par une lucarne de pierre avec fronton et pilastres, ménagée dans la toiture. Aux deux tiers de sa hauteur, l’édifice est ceinturé d’un larmier (partie saillante) afin d’empêcher les prédateurs d’accéder au colombier. À l’intérieur, les nombreux boulins (trous) permettaient d’abriter un millier de pigeons.

Le toit de forme conique est couvert de lauzes (pierres plates utilisées pour les toitures). Ce colombier est désaffecté en 1791.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

M. Van Mieghem (1976). L’abbaye cistercienne Notre-Dame du Dalon, de 1790 à 1814, RIS, BibTeX.


Partager cette visite