Accueil > Pyrénées-Atlantiques > Béarn > Coarraze

Coarraze

Dressé sur un promontoire en contrebas duquel s’étend la vallée du gave de Pau, le bourg de Coarraze revêt une grande importance stratégique au Moyen Âge.

La découverte des vestiges d’une motte défensive médiévale, située légèrement à l’écart du village actuel, permet de penser que le village utilise au mieux son implantation en hauteur dès le Moyen-Âge. Il reçoit d’ailleurs, au XIVe siècle, la construction d’un château dévolu à la défense de la frontière avec la Bigorre voisine. Il ne subsiste de la construction originale qu’un donjon pentagonal, le château ayant été entièrement reconstruit au XVIIIe siècle. En outre, Coarraze est la quatrième baronnie la plus importante du Béarn aux Époques médiévale et moderne. Elle est citée dès le XIIe siècle.

Aussi, Henri IV passe-t-il quelques années de son enfance dans le village. C’est à cette époque, au XVIe siècle, que Coarraze voit la construction de son église paroissiale.

Au XIXe siècle, la ville connait un important développement économique, lié à celui des industries du bois, du buis et de l’industrie textile.

L’église ainsi que différentes parties du château, sont inscrites aux Monuments Historiques.


Commune

  • Nom des habitants : Corraziens, Corraziennes
  • Superficie : 1484 hectares
  • Population : 2068 habitants (1999)
  • Cours d'eau :

    le Lagoin

  • Origine du nom et description du blason :

    L’étymologie de Coarraze vient de la juxtaposition de la racine prélatine kos , qui existe en occitan central sous la forme còs et signifie « petite hauteur », « monticule », et du gascon arrasa , « rasée ». Ce nom désigne donc une petite hauteur arasée.


Informations pratiques

Mairie de Coarraze : 05 59 61 32 85

Office de tourisme de Nay : 05 59 13 94 99


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Michel Grosclaude (2006). Dictionnaire toponymique des communes du Béarn, RIS, BibTeX.

Hubert Dutech (2003). Lo Noste Béarn, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite