Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Chaleix > Cluzeaux de Chaleix

Cluzeaux de Chaleix

Les cluzeaux, souterrains qui remontent au Moyen Âge et dont l’utilisation reste mystérieuse, sont une des particularités du Périgord. On en trouve un certain nombre à Chaleix.

D’après un inventaire de 1936, Chaleix possède au moins cinq souterrains, dits cluzeaux. Ils sont creusés dans le tuf schisteux et constitués de petites galeries, où l’on progresse courbé. Celles-ci relient des petites salles rondes un peu plus hautes.

Originellement, les cluzeaux comprennent deux branches. L’une mène au puits communal et l’autre possède une première partie coupée par la cave que l’on peut explorer sur une vingtaine de mètres. On trouve une chambre de chaque côté. L’une d’elles renferme des éboulis.

Les ouvertures pour y pénétrer mesurent 70 centimètres de large sur 80 centimètres de hauteur. Elles sont élevées au-dessus du sol du couloir par une marche de 20 centimètres. L’une d’entre elles est éboulée. Les chambres comptent chacune deux « trous d’éclairage ».

La troisième chambre semble la plus importante par ses dimensions. On y pénètre directement du couloir. Elle mesure 2,50 mètres de hauteur, mais les éboulis considérables empêchent de penser qu’il s’agit de la hauteur primitive. On peut également se demander si la chambre continue par un autre couloir. Aussi, trois fortes entailles à l’entrée du couloir de chaque côté de la paroi amènent-elles à penser à une barricade de la chambre, bien qu’on ne voie pas de rainures.

Par ailleurs, la pluie provoque des suintements abondants dans le cluzeau, ce qui peut être une gêne pour les occupants éventuels.

Actuellement, l’ensemble des cluzeaux de la commune est bouché par la voirie.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1937). Bulletin de la Société historique et archéologique du Périgord, RIS, BibTeX.

Association « Animacion e vita dau Païs » (1997). Chalais, un peu d’histoire, RIS, BibTeX.


Partager cette visite