Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Paunat > Église Saint-Martial > Clocher, porche, donjon de l’église Saint-Martial

Clocher, porche, donjon de l’église Saint-Martial

Alors que ce clocher-porche constitue la partie la plus ancienne de l’église de Paunat, il est sans doute le dernier élément terminé de l’église romane originale, ainsi que le signale son orientation, désaxée par rapport au reste de l’édifice actuel.

Une épigraphe sur le mur, évoquant le repos dans la paix d’un mari et de son épouse, permet de dater l’achèvement de sa construction aux premières années du XIIe siècle, et rien ne signale qu’il y ait eu des modifications depuis.

Toutefois, en 1715, un texte rapporte que le clocher, bien que pourvu de deux coupoles - montées en tas de charge, à la manière de certaines cabanes de pierres ou bories - , n’a pas de couverture. Notons que le pavement du rez-de-chaussée est très certainement d’origine.

Ce bâtiment, à la sobriété monastique notoire, influence certainement la conception de l’église de Caudouin, près de deux siècles plus tard.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Paunat autour de son abbaye, RIS, BibTeX.

(1982). “Congrès archéologique de France, 187ème session, 1979”, in Musée des Monuments Français Paris (édité par), Société Française d’Archéologie, RIS, BibTeX.

(1999). Pacte territorial pour l’emploi, Pays du Périgord noir, RIS, BibTeX.


Partager cette visite