Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Fossemagne > Eglise Saint-Astier > Clocher-mur de l’église Saint-Astier

Clocher-mur de l’église Saint-Astier

Le clocher-mur est un élément architectural largement répandu dans le Périgord. L’église romane Saint-Astier de Fossemagne en est elle aussi pourvue.

Le clocher-mur de l’église Saint-Astier est divisé en deux parties. Le registre inférieur représente les deux tiers de la façade. Deux contreforts hauts et étroits le scandent verticalement. Ils encadrent un portail sans tympan, comme souvent en Dordogne. Ses trois voussures reposent sur des chapiteaux sculptés. Deux autres contreforts latéraux donnent de l’ampleur à cette partie de la façade.

Le registre supérieur du clocher-mur, de forme triangulaire, est marqué par un bandeau horizontal en forme de boudin. Quatre baies en plein cintre, destinées à recevoir les cloches l’animent.

Le recours au clocher-mur s’explique principalement par son faible coût d’entretien, mais aussi, lorsqu’il est bâti en période de conflits, par une volonté défensive.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

René Fage (1921). Les Clochers-murs de la France, RIS, BibTeX.

Collectif (1967). Dictionnaire des eglises de France. Tome 3 : Sud-Ouest, RIS, BibTeX.


Partager cette visite