Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Cendrieux > Église Saint-Jean > Clocher-donjon de l’église Saint-Jean

Clocher-donjon de l’église Saint-Jean

Le clocher-donjon de l’église Saint-Jean, à Cendrieux, doit son origine à un simple clocher carré. Plusieurs remaniements et surélévations lui confèrent son aspect défensif.

Apparu au XIIe siècle, cet énorme clocher prend au fil des siècles une allure de donjon aux murs très épais. On y accède par une porte aménagée à plusieurs mètres de hauteur et grâce à des escaliers disposés d’une manière originale.

Au premier étage de la tour se trouvent deux salles de défense. Elles sont placées de manière à encadrer la coupole de l’abside principale. Un petit couloir de circulation placé dans l’appareillage du mur les relie entre elles.

Le tout bénéficie de baies percées dans la calotte de la coupole. Ces ouvertures facilitent le tir depuis l’intérieur de l’église vers d’éventuels ennemis tandis que la lumière du jour vient éclairer les salles.

Le clocher de l’église Saint-Jean est caractéristique des églises romanes fortifiées du Périgord. En effet, il n’est pas rare qu’à cause des guerres successives qui ravagent la région au cours du Moyen Âge les habitants des paroisses transforment leurs églises en véritables places fortes.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Direction régionale des affaires culturelles, Aquitaine Dossier de protection, Recensement des Monuments Anciens de la France, RIS, BibTeX.

Direction régionale des affaires culturelles, Aquitaine, Service Régional de l’Archéologie (1996). Bilan scientifique de 1995, RIS, BibTeX.

Alain Connangle (2003). “Églises fortifiées du Périgord”, in Le Festin Bordeaux (édité par), Le Festin n°44, RIS, BibTeX.

Thierry Hourlier (1997). Les Églises fortifiées de Dordogne, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Cloche de l’église Saint-Jean

    La cloche de l’église Saint-Jean, à Cendrieux, rythme la vie des habitants depuis le XVIe siècle. Son décor présente plusieurs inscriptions, mais (...)

    Dordogne - Cendrieux

Partager cette visite