Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Brantôme > Église abbatiale > Clocher de l’église abbatiale

Clocher de l’église abbatiale

Le clocher roman de l’église abbatiale de Brantôme semble être construit au XIe siècle. La complexité de sa construction et son ancienneté le rendent célèbre dans la France entière.

Contrairement à la plupart des clochers, il n’est pas construit sur l’édifice lui-même, mais sur la paroi rocheuse qui domine l’église au nord. La légende veut qu’il soit l’un des plus anciens clochers de France.

L’adroite superposition d’étages en retrait, la répartition des ouvertures, mais aussi les pignons triangulaires qui coiffent les grandes baies en épaulant les façades en font un modèle du genre roman limousin.

S’élevant à environ 35 mètres, il constitue le seul vestige de l’église abbatiale d’origine. Il présente une salle basse voûtée d’une coupole et une salle haute. Composé de cinq étages, il s’achève par une pyramide de pierre.

En terme de décoration, l’ensemble n’offre pas moins de six retraits successifs soulignés par des bandeaux. Certaines des quelques trente colonnes des baies sont sculptées, tandis que d’autres sont ornées d’entrelacs.

La finesse de sa construction est telle que l’église inspire plusieurs pages d’analyse à Viollet-le-Duc qui relève son plan, dessine sa coupe et ses élévations.

Dès 1840, le clocher de Brantôme est classé monument historique. On s’interroge toujours aujourd’hui quant à son statut de plus ancien clocher de France, dans la mesure où l’on ignore s’il inspire le style limousin, ou s’il est inspiré par le clocher de l’église Saint-Martial de Limoges.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1968). Périgord roman, RIS, BibTeX.

(1927). Congrès archéologique de France, RIS, BibTeX.

P. Dubuisson (1989). Brantôme en Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite