Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Clermont-Dessous

Clermont-Dessous

La situation géographique de Clermont-Dessous explique que l’on trouve une présence humaine depuis le IVe siècle av. J.-C. Des Romains à aujourd’hui, ce site a toujours été très recherché.

Outre cet emplacement en hauteur, Clermont-Dessous, autrement appelé Clermont-Garonne, est placé à l’embranchement de trois voies romaines : deux voies menant de Bordeaux à Toulouse et la Ténarèse, allant des Pyrénées vers la Loire en passant par la Gascogne.

Au Moyen Âge, cette situation contribue à l’édification d’une maison forte au sommet de l’éperon. La présence d’une seigneurie à Clermont-Dessous est attestée au XIIe siècle ; elle est érigée en marquisat, sans doute dès la fin du XIIe siècle.

Un village médiéval naît autour d’une église et d’un château. Un rempart est construit, peut-être dès le XIIIe siècle. En 1221, dans le contexte de la guerre de Cent Ans, Amaury de Montfort assiège la ville, sans succès. Au cours du XIVe siècle, elle est tantôt anglaise tantôt française.

Il semble que Clermont-Dessous soit épargnée par les guerres de Religion du XVIe siècle. Les protestants ont toutefois tenté d’enlever l’héritière d’Isalguier réfugiée dans la ville vers 1590.

Au XVIIIe siècle, les habitants, désireux de se rapprocher du fleuve et de la grand-route Bordeaux-Toulouse, quittent peu à peu les hauteurs pour s’installer dans la vallée de la Garonne, à la Pouleille ou à Fourtic.

À la fin du siècle, Clermont-Dessous cesse d’être une possession seigneuriale et devient une commune du nouveau département du Lot-et-Garonne.

De nos jours, Clermont-Dessous, qui a conservé sa physionomie médiévale, est un lieu très touristique. Il est rattaché aux anciens villages de Saint-Médard, Puymasson et Fourtic.


Commune

  • Nom des habitants : Clermontois, Clermontoises
  • Superficie : 1508 hectares
  • Population : 797 habitants (2006)
  • Cours d'eau :

    la Garonne, la Masse

  • Origine du nom et description du blason :

    Perché sur un éperon formé par le confluent de la Masse avec la Garonne, le village de Clermont-Dessous doit son étymologie au latin clarus mons signifiant « clair mont ». Sa position en dessous d’Agen, c’est-à-dire en aval de la ville par rapport au fleuve, lui vaut le mot Dessous qui lui est associé. Il a son homonyme, en amont d’Agen, Clermont-Dessus, aujourd’hui appelé Clermont-Soubiran.


Informations pratiques

Mairie de Clermont-Dessous : 05.53.87.21.68

Office de tourisme du Confluent : 05.53.79.83.38 ou 05.53.79.83.35


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

, Fonds Durengues, RIS, BibTeX.

Valéry d’Amboise (1997). Dictionnaire d’Amboise, Aquitaine, RIS, BibTeX.

Françoise et Serge Fleury (dir.) (1975). Tourisme en Lot-et-Garonne, RIS, BibTeX.

Stéphane Rouquet (2001). Étude de l’architecture et de la sculpture des églises Sainte-Radegonde de Bon-Encontre et Saint-Jean-Baptiste de Clermont-Dessous, RIS, BibTeX.

M. Amen et M. Maillé (1992). Le Lot-et-Garonne. Géographie du département, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite