Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Vergt > Église Saint-Jean > Chemin de croix de l’église Saint-Jean

Chemin de croix de l’église Saint-Jean

Le chemin de croix de l’église Saint-Jean de Vergt peut surprendre par son originalité. Il mérite l’attention pour son habile mélange de thèmes religieux traditionnels et d’évocations plus modernes d’inspiration locale.

En 1978, le curé de l’église de Saint-Jean de Vergt passe commande d’un chemin de croix au peintre périgourdin, Jacques Saraben. Un chemin de croix est un ensemble de tableaux, de reliefs ou de croix, au nombre de 14, qui illustrent les différentes scènes du chemin enduré par Jésus vers le Calvaire. Ici, seules dix peintures figurent ce cheminement. Accroché sur les murs de la nef de l’église, l’artiste a également peint un tableau représentant la Résurrection du Christ, inspiré de La Résurrection de Matthias Grünewald.

De style contemporain, les tableaux du chemin de croix mettent en scène le Christ lors du Calvaire, mais on peut également y voir des personnages d’époque postérieure. En effet, un jeune garçon coiffé d’une casquette gavroche est représenté devant le Christ en croix. Menacé par deux armes, il est entouré de personnages en pleine souffrance. Un avion de guerre est aussi peint sur cette toile.

Jacques Saraben a répondu non seulement aux exigences du curé, mais aussi à celles des fidèles. Son chemin de croix, illustrant les textes évangéliques, est la figuration de la lutte du Bien contre le Mal, dans une perspective de vérité humaine.

L’église Saint-Jean de Vergt possède toujours de chemin de croix particulier, conservé dans la nef.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Sous la direction de Joël Perrin et de S. Vasco Rocca (1999). “Chemin de croix”, in Patrimoine (édité par), Thesaurus des objets religieux, RIS, BibTeX.

“Salle de Vergt”, Jacques Saraben, RIS, BibTeX.


Partager cette visite