Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Tour-Blanche (la) > Château fort de Jovelle

Château fort de Jovelle

À environ un kilomètre de La Tour-Blanche, au lieu-dit Jovelle, sur un promontoire rocheux, se trouvent encore les ruines d’un château fort daté du XIVe siècle. On attribue sa construction aux Jehan, noble famille toulousaine venue s’établir en Périgord.

Puis le domaine, constitué à l’époque d’un vaste logis en L, d’un ensemble agricole, d’un puits, d’une chapelle et de casemates, le tout entouré de remparts, revient à la famille La Croix puis aux de Galard-Béarn.

Place stratégique, le château de Jovelle est à plusieurs reprises occupé par les Anglais, notamment lors de la guerre de Cent Ans ; on raconte que le Prince Noir puis Charles VII y établissent leur quartier général.

Il ne reste du château de Jovelle aujourd’hui que des vestiges, un logis très retouché au XVIIe siècle, un châtelet d’entrée fortifié et la chapelle castrale. Les remparts ont quasiment disparu.


Patrimoine


Informations pratiques


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dominique Repérant (1988). Le Périgord des châteaux et des manoirs, RIS, BibTeX.

Jean Secret (1966). Le Périgord des châteaux, manoirs et gentilhommières, RIS, BibTeX.

(1986). Le Guide des châteaux de France, Dordogne, RIS, BibTeX.


Partager cette visite