Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Trélissac > Château du Grand Trélissac

Château du Grand Trélissac

Le créateur du château du Grand Trélissac a fait preuve de beaucoup d’imagination dans sa conception en utilisant les techniques les plus modernes.

Alfred Magne, fils de Pierre Magne, le propriétaire du petit Trélissac, décide de se faire construire un château plus vaste à côté de son ancienne demeure. Il entame l’édification du nouveau Trélissac en 1864 et confie le projet à l’architecte parisien Bertelin. Alfred Magne tient à ce que sa nouvelle demeure soit située à côté d’une rivière. L’emplacement choisi est à l’origine prévu pour accueillir une route impériale, mais il fait dévier le tracé et déclasse une église du XVe siècle afin de faire aboutir son projet.

Le château du Grand Trélissac est construit dans un style typique du Second Empire, mais doté d’une inspiration Renaissance. Ainsi, les façades sont ornées de larges bossages, de refends et de tourelles et percées de hautes fenêtres et d’imitations de baies à meneaux.

Le logis compris entre deux pavillons de pierre et de brique allie confort et technologie nouvelle. En effet, Alfred Magne y fait installer un ascenseur hydraulique, une pièce coûteuse pour l’époque, afin d’accéder aux étages supérieurs. De plus, chaque pièce de la demeure est équipée de l’eau courante.

Le château accueille à l’époque les grands bourgeois périgourdins. On pouvait y admirer des portraits du peintre Winterhalter et le tableau de W. Bouguereau, Une âme au ciel , qui est primé à l’exposition universelle de 1878. Cette œuvre est actuellement visible au musée de Périgueux.

Ce château de Trélissac est actuellement une annexe du Centre Hospitalier de Périgueux.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Jacques Lagrange (2005). Le Périgord des mille et un châteaux, RIS, BibTeX.


Partager cette visite