Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Hautefort > Château des Charreaux

Château des Charreaux

Le château des Charreaux s’élève sur un plateau, à l’ouest du bourg de Hautefort. Si, à l’origine, il est une simple maison, il constitue depuis le XVIIIe siècle une demeure bien plus vaste.

Le château des Charreaux se compose d’un corps de logis central flanqué de deux pavillons et de deux ailes de communs en retour d’équerre. Les bâtiments forment une cour d’honneur à laquelle on accède par un vaste portail en pierre. Les parties les plus anciennes du château sont l’ancienne grange, située dans l’aile sud, et le pavillon nord, qui correspond à la maison initiale du XVIIe siècle.

À l’origine, le château est une petite maison construite au XVIIe siècle par Jean Dubreuil et sa femme Jeanne, petite-fille de l’architecte du château neuf de Hautefort, Nicolas Rambourg. Cependant, au XVIIIe siècle, Léonard Dubreuil, dit « seigneur des Charreaux », fait construire le rez-de-chaussée de l’actuel bâtiment central, donnant naissance à un bâtiment beaucoup plus vaste. Plus tard, son fils Pierre en termine la construction. Il semble aussi être l’auteur de la chapelle, du portail et du pigeonnier.

En 1834, le château des Charreaux est partagé en deux à cause de la mésentente entre les héritières. Deux hauts murs sont alors construits dans le jardin et dans la cour. C’est dans ce contexte que sont érigées les ailes nord et sud. Ces ailes sont ensuite vendues à des fermiers, tandis que le bâtiment central du château reste inhabité pendant de longues années.

Au début du XXe siècle, le château est dans un état de délabrement général. Il est finalement acheté, vers 1960, par M. Desdin-Lasportas, un architecte de Périgueux. Le nouveau propriétaire détruit le mur de séparation et commence à restaurer le château dans son ensemble. Ces importants travaux se poursuivent depuis 1971 grâce aux nouveaux propriétaires.

Le château des Charreaux est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis le 11 juillet 1979.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Dossier de protection de la Direction Régionale des Arts et de la Communication, RIS, BibTeX.


Partager cette visite