Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Loubéjac > Château de Sermet

Château de Sermet

La construction du château de Sermet, sur le site d’un ancien repaire noble, remonte en partie au XIVe siècle. L’origine de cette place forte est encore aujourd’hui mystérieuse.

La tradition populaire attribue aux Templiers la construction de cette puissante tour carrée à mâchicoulis. Ils auraient souhaité surveiller la vallée de la Lémance ainsi que la route qui mène de l’Agenais à Villefranche. En 1310 et 1373, on relève en effet la mention d’un Sernatum aux Hospitaliers. On le retrouve en 1460 sous le nom de préceptorie de Sernat puis Sermet.

Une autre hypothèse fait de la construction de Sermet le fait du roi : le souverain de France aurait financé cette tour pour faire face à la toute récente forteresse anglaise de Sauveterre. Le nom Sermet viendrait alors d’une famille qui s’est distinguée militairement pendant la guerre contre l’occupant anglais.

Après les guerres de Religion, à la fin du XVIe siècle, on construit sur le site de Sermet un logis Renaissance destiné à la résidence. Au XVIIe siècle, des terrasses et de larges ouvertures sont ajoutés, dans le style Louis XIII. Un nouveau logis est construit ainsi que deux pavillons carrés à hautes toitures.

Le château de Sermet, installé au nord-ouest de Loubéjac, sur un coteau est d’un style comparable au château de Besse. Tous deux ont d’ailleurs été restaurés par le même architecte.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Françoise Auricoste (1992). La bastide de Villeranche du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite