Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Pazayac > Château de Pazayac

Château de Pazayac

Le château de Pazayac est construit vers 1542 par Hugues de Saint-Chamant de Pescher. Son histoire est marquée par le pillage qu’il subit en 1830.

Bâti au XVIe siècle, le château de Pazayac se situe à flanc de coteaux. Du côté sud, l’édifice se présente sous l’aspect d’une maison s’élevant sur un plan carré. Les ailes sont basses et agrémentées de tours d’angle percées de meurtrières.

Au nord, la façade principale est de style Renaissance. Elle est percée de fenêtres à meneaux et coiffée d’une toiture à lucarnes sculptées. Cette façade est reliée à une terrasse soutenue par une arcade. L’ensemble est encadré par deux tours d’encorbellement.

La famille de Saint-Chamant occupe le château jusqu’à l’Empire. Jacques Soustre de Lagautherie en devient ensuite le propriétaire. Enfin, en septembre 1818, le château devient la propriété des comtes de Maussac, dont les armes sont « d’or au chevron de gueules accompagné de trois molettes d’éperon ».

En 1830, l’histoire de ce château est marquée par le pillage des croquants mené par Jacquou Feral, dit « le Croquant ». Cette anecdote est reprise par Eugène Le Roy dans son œuvre Jacquou le Croquant .

Le château de Pazayac s’inscrit dans un parc arboré.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Sous dir. Dominique Audrerie (1988). Vieilles Demeures en Périgord, RIS, BibTeX.

(1990). “Les annales du Terrassonnais”, in Réédition à l’identique Éditions du Roc de Bourzac (édité par), Histoire et géographie des dix-sept communes du canton de Terrasson, RIS, BibTeX.

Gilles Delluc, Jacques Lagrange, Bernard Pienet (1967). Le Périgord Noir, RIS, BibTeX.

Jean Secret (1966). Le Périgord des châteaux, manoirs et gentilhommières, RIS, BibTeX.


Partager cette visite