Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Nontron > Château de Nontron

Château de Nontron

Le château de Nontron, dominant la ville, abrite après dix siècles d’une histoire mouvementée le pôle des métiers d’arts.

Dès le VIIIe siècle, la forteresse de Nontron est implantée sur le plateau triangulaire qui domine le cours du Bandiat. Aujourd’hui disparue, elle est bâtie sur un oppidum gaulois, devenu castrum gallo-romain. Défendue de tous côtés par des pentes abruptes, elle est fortifiée de remparts doubles et de tours rondes et carrées.

Les comtes de Limoges la donnent aux religieux de Charroux pour la fondation d’un monastère. Elle abrite alors un donjon cylindrique et une église dédiée à saint Étienne.

Le château est pris par les Anglais au XVe siècle, repris, vendu par Henri IV qui en a hérité, pris par les Protestants puis passe de mains en mains au fil d’une histoire mouvementée. On peut encore observer des vestiges du donjon et des tours du pont-levis.

En 1751, la demeure actuelle est construite par le président du Parlement de Bordeaux sur l’emplacement de l’ancien château dont elle conserve les remarquables caves voûtées. Caractéristique du XVIIIe siècle, son architecture empreinte de classicisme est surmontée d’ une toiture plate. Au siècle suivant, suite à un incendie, on lui ajoute une toiture mansardée.

Par succession, le château passe aux mains des Monneron. Au début des années 1980, la famille vend à la ville le bâtiment ainsi que la collection de poupées acquise par Mme Marie-Camille de Monneron. La municipalité décide alors d’installer dans la demeure un musée consacré à l’histoire des poupées qui a été remplacé par le pôle des métiers d’arts.


Patrimoine


Informations pratiques

Musée de la poupée : 05.53.56.25.50

http://www.nontron.fr/index.php?page=patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Hervé Lapouge (1989). Anciennes Demeures du Périgord, Arrondissement de Nontron, RIS, BibTeX.


Partager cette visite