Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Vitrac > Château de Montfort

Château de Montfort

Construit sur une paroi rocheuse, le château de Montfort occupe un site stratégique dominant la Dordogne, ce qui lui vaut une histoire tumultueuse.

Connu dès 866 sous les termes de « castrum de Monte Forti », le château de Montfort à Vitrac était à l’origine le repaire d’une noble famille, les Cosnac. Un premier système défensif, complétant celui d’Aillac, est ainsi installé sur le promontoire de Montfort pour prévenir les invasions barbares au IXe siècle : il protège le monastère de Calabre (ancêtre de l’abbaye de Sarlat) situé à Calviac, un peu en amont.

Sa situation stratégique en fait une cible au cours des siècles, et le château est à de maintes reprises détruit puis reconstruit, pendant la guerre contre les Albigeois, pendant la guerre de Cent Ans ou encore les guerres de Religion.

Ainsi, la forteresse primitive est prise et rasée en 1214 par Simon de Montfort. Elle est ensuite confiée à Raimond IV, vicomte de Turenne et beau-frère de Bernard de Cosnac, l’ancien seigneur du lieu. Tout au long du XIIIe siècle, les vicomtes de Turenne entreprennent la reconstruction du château avec ses courtines, ses logis et ses tours. Le château est à nouveau détruit, en 1309 sur ordre de Charles IV le Bel, puis vers 1350 sur ordre de Jean II le Bon.

Partiellement reconstruit au début du XVe siècle, le château est pillé par les Anglais du Roc de Tayac en 1409, puis en grande partie démoli sur ordre de Louis XI en 1481. Seul le donjon a été véritablement conservé.

A nouveau rebâti, le château devient un des hauts lieux du protestantisme, les Turenne étant partisans des huguenots. Le château subit plusieurs transformations au XVIIe siècle puis au XIXe siècle.

Aujourd’hui, le château présente, côté rivière, une façade accolée d’un donjon massif à mâchicoulis et, côté bourg, une juxtaposition de logis et une tour polygonale.

Au début du XXe siècle, le nouveau propriétaire poursuit la restauration du château. Le bâtiment ne peut pas se visiter, mais le parc qui l’entoure est libre d’accès.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Dominique Repérant (1988). Le Périgord des châteaux et des manoirs, RIS, BibTeX.

Sous la direction de Dominique Audrerie (1988). Vieilles Demeures en Périgord, RIS, BibTeX.

Le Guide des châteaux de France, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Donjon du château de Montfort

    Le donjon est la partie la plus ancienne du château de Montfort, sur la commune de Vitrac. Il date du XVe siècle et se trouve sur un site attesté (...)

    Dordogne - Vitrac

Partager cette visite