Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Molières > Château de Molières

Château de Molières

La construction du château de Molières, au nord-est de la bastide, est entreprise au début du XIVe siècle par Ghilem de Toulouse, sénéchal du Périgord pour Édouard II. Bâti pour asseoir le pouvoir de l’Angleterre, il est situé à un endroit stratégique, sur le point le plus escarpé de la colline de Molières.

Tout comme la bastide, il n’a jamais été achevé. Néanmoins, son rempart épais est soigneusement bâti. Il possède encore son chemin de ronde, aux angles s’élèvent duquel quatre tours carrées. Il n’y a pas de fossé pour empêcher le travail de sape, mais il semble que le socle rocheux s’y soit substitué. Une tour du XIIIe siècle occupe le centre de l’enceinte, mais il ne s’agit du donjon initialement prévu. Le puits, qui se trouve à côté, servait aux habitants de Molières à l’approvisionnement en eau potable.

Au-delà du charme des imposantes pierres, l’intérêt du site demeure également dans la légende qu’il renferme. Et qui varie bien souvent selon les sources. D’aucuns prétendent que Blanche de Bourbon aurait été enfermée avec ses bijoux dans le château par son époux, Pierre Ier le Cruel. Avis aux chercheurs de trésors : cette parure n’a jamais été retrouvée. Pour d’autres, dont la version semble plus véridique, puisqu’attestée au moins en partie par l’histoire, Blanche, nièce du roi de France, répudiée, aurait été emprisonnée par son époux en un autre lieu. Son sauvetage par Bertrand du Guesclin les aurait conduits à Molières, où ils seraient restés par la suite.

Quoi qu’il en soit, l’âme de la noble dame semble flotter parmi les pierres et le château, désormais classé à l’inventaire des monuments historiques, porte aujourd’hui l’énigmatique surnom de « château de la Reine Blanche ».


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie de Molières : 05.53.63.19.23

Office du tourisme de Beaumont-du-Périgord : 05.53.22.39.12 ou 09.75.96.59.13


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire du Périgord, RIS, BibTeX.

Sous la direction de M. Mayssou (1912). Monographie des communes de Cadouin pour servir à l’enseignement de l’histoire et de la géographie locales, RIS, BibTeX.


Partager cette visite