Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Mauzens-et-Miremont > Château de Miremont

Château de Miremont

Le village de Mauzens-et-Miremont compte sur son sol un château, mentionné dès le XIIIe siècle. Il n’en reste aujourd’hui que des vestiges, mais il est possible d’imaginer ce qu’il était autrefois.

Le château de Miremont se situe sur un éperon rocheux entouré d’un fossé et d’une falaise, à la confluence de deux cours d’eau, le Manaurie et le Miremont. Lors de sa tournée d’inspection des manufactures, en 1778, l’inspecteur Latapie visite le château. Il le décrit de la manière suivante : « château gothique, situé sur la croupe d’une montagne, moins élevée que celles qui l’environnent. Le château est un bâtiment très ancien bâti sur le roc. Il est composé de deux pavillons et dans le milieu est un corps de logis vaste et étendu dans lequel il y a plusieurs appartements... Ce château est situé sur une éminence dont l’abord pour y arriver est fort difficile ».

L’arrivée dans l’enceinte supérieure du château se fait à l’époque par une succession de portes surmontées de châtelets. Le visiteur franchit ensuite une douve grâce à un pont-levis. L’enceinte a une forme triangulaire et comporte deux bastions. Le plus imposant se situe au nord. C’est aussi le plus exposé aux attaques extérieures. Le bastion le plus petit défend le côté sud.

Le corps de logis principal du château de Miremont suit le rempart au nord-est. Il n’en subsiste que le haut donjon carré du XIIe siècle. Des fouilles permettent de penser que le bâtiment résulte d’une surélévation d’une ancienne maison forte. Un important châtelet occupe la pointe sud-est, mais il n’en reste aujourd’hui que des ruines. À côté se dresse un bâtiment qui a pu servir de chapelle. On observe également des aménagements dans la paroi rocheuse.

La légende raconte qu’un trésor dort dans les ruines de cet ensemble castral. Des recherches sauvages ont abîmé le site en tentant de le retrouver. Les vestiges du château de Miremont sont néanmoins inscrits aux Monuments Historiques depuis le 18 mai 1971.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

DRAC Aquitaine, Service Régional d’Archéologie (1997). Bilan scientifique de 1996, RIS, BibTeX.

Jean-Luc Aubarbier, Michel Binet, Guy Mandon (1987). Le Nouveau Guide du Périgord Quercy, RIS, BibTeX.


Partager cette visite