Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Montpeyroux > Château de Matecoulon

Château de Matecoulon

Au XVIe siècle, il existe à Montpeyroux une maison noble de faible étendue nommée les Marroux ou encore les Bourdeaux. Michel de Montaigne l’acquiert vers 1580 au nom de son jeune frère Bertrand pour employer une partie des 4 000 livres légués par son père. Bertrand, titré sieur de Matecoulon, du nom d’un fief situé à Bouliac près de Bordeaux, donne ce nom à la demeure.

En 1598, il agrandit le domaine en achetant le tènement de Lagarde pour 624 écus. Il fait reconstruire la maison noble détruite pendant les guerres de Religion et obtient de l’archevêque de Bordeaux l’autorisation de la fortifier. Ses descendants s’y succèdent pendant près de quatre siècles, jusqu’en 1970.

Des transformations importantes sont faites à la demeure au XVIIIe siècle et sous le Directoire, tout en gardant les quatre tours d’angle du XVIe siècle. La façade sur cour dessine un hémicycle au centre duquel un avant-corps contient un élégant escalier de pierre à rampe en fer forgé. La façade postérieure, ornée d’un péristyle à colonnes, donne sur une haute terrasse surplombant la vallée de la Lidoire face au château de Montaigne.

D’après un plan du XVIIIe siècle, il existe également un jardin, planté de deux allées d’arbres à la perpendiculaire. Aucune des fabriques que l’on voit aujourd’hui, sauf la fontaine Saint-Pey et son bassin situés alors à l’extérieur de ses limites, ne figurent sur ce plan. Un acte notarié de 1830 indique en outre « des jardins comprenant verger, bosquet, boulingrin, garenne, ruisseau et fontaine », sans citer les fabriques.

Le propriétaire, M. de Boudon-Lacombe, fait tracer le parc sous le Second Empire par le paysagiste Perdoux, de Bergerac, incluant les fabriques logiquement préexistantes, dont on ignore l’origine, l’âge et la signification. Celles-ci constitueraient un parcours d’initiation maçonnique, faisant de ce parc un des rares jardins philosophiques du XVIIIe siècle ou du XIXe siècle. De plus, le bassin de la fontaine aurait servi de piscine et un bâtiment de bain chauffé est construit à proximité.

Le château de Matecoulon, situé sur l’oppidum de Montpeyroux, est classé en partie aux Monuments Historiques.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Lafond-Grellety (2005). Histoire et chroniques du Pays de Gurson, RIS, BibTeX.

Léonie Gardeau (1992). Gurson Montaigne terres d’histoire, RIS, BibTeX.


Partager cette visite