Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Saint-Pantaly-d’Excideuil > Château de la Roche

Château de la Roche

Saint-Pantaly-d’Excideuil possède deux châteaux : celui de Saint-Pantaly dont il ne reste que quelques vestiges, et celui de la Roche-Joubert, sis à l’ouest du bourg. Cette dernière bâtisse est transformée en une confortable demeure moderne par les Gasson-Bugeaud d’Isly au milieu du XIXe siècle.

Cette demeure est peu occupée par ses propriétaires successifs (notamment les Jaubert du XIVe siècle au XVIe siècle), davantage intéressés par les revenus agricoles du domaine. Bugeaud, un passionné d’agriculture, fait d’ailleurs planter des mûriers sur les terrasses de la « Côte d’Or » afin de créer un élevage de vers à soie. Mais l’animal ne se prêtant guère au climat, les terrasses sont converties en grand verger méditerranéen comportant pêchers, amandiers et figuiers.

Le château est un ancien édifice médiéval entièrement remanié aux XVIe et XVIIe siècles. Le corps de logis est un bâtiment massif presque carré couvert d’un toit d’ardoises à la Mansart, percé de lucarnes à fronton arrondi. Deux tours carrées encadrent le corps principal (ouest) sur trois étages.

La façade (est), côté rivière, est encore proche du bâtiment d’origine avec ses quatre travées et ses échauguettes en culs-de-lampe coiffées de dômes, à la mode du XVIe siècle.

L’organisation du logis correspond aux normes du Second Empire : le rez-de-chaussée, réservé aux pièces de réception, comporte un grand salon avec cheminée, deux autres salons, une salle à manger, une salle de billard et un vestibule avec un escalier double. Au premier étage se trouvent les chambres et au second des logements réservés au personnel.

Le parc, planté de cèdres, est aménagé au XIXe siècle.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

F. A. Boddart (2005). “Le château de La Roche-Joubert : à Saint-Pantaly-d’Excideuil : du repaire noble des Jaubert à la demeure d’agrément des Gasson-Bugeaud d’Isly”, in tome CXXXII (édité par), Bulletin de la Société Historique et Archéologique du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite