Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Saint-Jean-d’Estissac > Château de la Poncie

Château de la Poncie

Dans la commune de Saint-Jean-d’Estissac, s’élève le château de la Poncie. C’est sans aucun doute Bertrand de Bideran qui fait construire ce château sur la tenance de Puy-Jean à l’extrême fin du XVe siècle.

Il passe ensuite aux familles de Mensignac et de Salignac. C’est dans cette demeure que naît en 1714 Jean-Baptiste Augustin de Salignac-Fénelon, futur abbé, et aumônier de la reine Marie Leczinska, épouse de Louis XV. Il est apparenté au célèbre écrivain Fénelon.

Nommé prieur de Saint-Sernin, il y établit des forges qui deviendront celles du Creusot. Il se consacre également aux « petits Savoyards », spécialisés dans les « petits métiers » tels que le ramonage. Arrêté en 1794, il sera condamné puis guillotiné en dépit des pétitions engagées par ses jeunes protégés. Au XIXe siècle, la dernière héritière de la branche de Salignac lègue la demeure à la famille de Banes-Gardonne.

Le château de la Poncie forme un logis barlong aux pignons à rampants sculptés d’animaux. Une tour d’escalier hexagonale est accolée au centre de sa façade. Des communs du XVIIe siècle coiffés "à la Mansart" l’encadrent de part et d’autre.

Un grand bâtiment carré à la destination incertaine implanté en contrebas de la terrasse du logis a été démoli en 1910.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Association Taillefer, RIS, BibTeX.

Jean Bouchereau (1995). Actes du colloque de la vallée de la Crempse, RIS, BibTeX.


Partager cette visite