Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Chapelle-Faucher (la) > Château de la Chapelle-Faucher

Château de la Chapelle-Faucher

Perché sur un rocher et dominant un passage à gué, le château de la Chapelle-Faucher est élevé en 1205 par Fulchier de Chabans, sur ordre du roi de France. L’objectif est de préserver la région des invasions anglaises en verrouillant la Côle.

Profitant de la fin du règne des Plantagenêt en Aquitaine, le roi de France souhaite consolider la défense du Périgord, le château de la Chapelle-Faucher fait partie de ce dispositif.

Toutefois, la forteresse connaît divers déboires. En 1369, elle est en effet en partie détruite par le célèbre Prince Noir, fils d’Édouard III d’Angleterre, qui saccage également le village situé au pied du château.

À la fin du XVe siècle, Audouin de Farges, dans le but de rendre le château plus confortable, lui adjoint un corps de logis accolé d’une tour octogonale entre les deux rondes du bâtiment précédent.

Cependant, en 1653, Antoine de Chabans, de retour dans ses murs après en avoir chassé ses frères, partisans de Condé, démantèle les fortifications et le pont-levis. Il aménage alors le châtelet, les écuries et les terrasses.

En 1916, un incendie provoqué par la foudre ravage les toitures dont les lucarnes sculptées d’animaux et de petits personnages sont heureusement épargnées. Le château est classé monument historique en 2001.


Patrimoine


Informations pratiques

Le château ne se visite pas mais propose une salle de réception à la location.

http://www.chapellefaucher.com/


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Lagrange (2005). Le Périgord des mille et un châteaux, RIS, BibTeX.

M. Prod’homme Châteaux en Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Pigeonnier du château de la Chapelle-Faucher

    Le château de La Chapelle-Faucher conserve un intéressant pigeonnier typique de l’imagerie du Périgord.
    Le pigeonnier de La Chapelle-Faucher est de (...)

    Dordogne - Chapelle-Faucher (la)

Partager cette visite