Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Jumilhac-le-Grand > Château de Jumilhac

Château de Jumilhac

Situé au bourg de Jumilhac, le château domine, sur la falaise, le village et les eaux de l’Isle.

Le premier château, est probablement construit entre les XIIe et XIIIe siècles. Une édification antérieure est possible mais n’a pas encore été prouvée. A cette époque le château alors en place est vraisemblablement saccagé par les invasions normandes. Mentionnée dès le XIIe siècle, la forteresse voit passer Du Guesclin au cours des guerres anglaises. Les sires de Jumilhac sont vassaux des vicomtes de Limoges. Pendant plusieurs siècles, le fief appartient en indivision à plusieurs familles nobles. En 1579, Antoine Chapelle, riche maître de forges, épouse l’héritière de la seigneurie.

Depuis l’antiquité, le Périgord, dont Jumilhac est connu pour son intense activité sidérurgique, source de richesse : c’est grâce à cette activité qu’Antoine Chapelle s’enrichit et peut financer ainsi les campagnes d’Henri de Navarre à la conquête de la Couronne de France. En remerciement, le roi l’anoblit en 1597.

Sur la base de la forteresse, le nouveau seigneur par entier de Jumilhac, entreprend une restauration spectaculaire, et donne au château l’essentiel de son allure actuelle. La demeure présente donc une silhouette hérissée de tours et de toits.

En schiste cristallin roux, le château comporte un bâtiment principal dont les fenêtres Renaissance portent des tourelles en encorbellement. Ces toitures, qualifiées de « plus romantiques de France » par Gustave Doré, dressent leurs poivrières très pointues et leurs cheminées autour du « Chapeau du marquis » coiffant une haute tourelle. De plus, les épis de faîtage en plomb représentent des oiseaux ou encore des anges. Deux ailes en retour sont ajoutées au XVIIe siècle et un balcon au XVIIIe siècle. Les Chapelle de Jumilhac sont faits marquis en 1655.

La demeure consiste aujourd’hui en un corps de logis dotés de multiples tours rondes et carrées. L’ensemble, dissymétrique, est couvert d’ardoises. Le château conserve une courtine, du côté de la place avec un chemin de ronde et deux pavillons à droite et à gauche de l’entrée en forme d’art de triomphe.


Patrimoine


Informations pratiques

Ouvert du 1er juin au 30 septembre de 10h à 19h, sans interruption. Du 15 mars au 31 mai et du 1er octobre au 15 novembre : samedi, dimanche et jours de fête de 14h à 18h30. Du 16 novembre au 14 mars : le dimanche de 14h30 à 17h30.

Tel/fax : 05-53-52-42-97

Tel hors-saison : 05-53-52-58-62

email : ch.de.jumilhac@wanadoo.fr


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1960). BSHAP, RIS, BibTeX.

Jacques Lagrange (2005). Le Périgord des mille et un châteaux, RIS, BibTeX.

Gérard Lavergne (1978). Un Château de légende : Jumilhac en Périgord, RIS, BibTeX.

Jean Secret (1976). “Portraits des Jumilhac”, in 31 août (édité par), Périgord Actualités, n°777, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Toitures du château de Jumilhac

    Faites d’ardoise de Corrèze, les toitures forment l’élément le plus remarquable du château de Jumilhac. Du fait du plan irrégulier du château, elles (...)

    Dordogne - Jumilhac-le-Grand

Partager cette visite