Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Gageac-et-Rouillac > Château de Gageac

Château de Gageac

Au XIVe siècle, le château de Gageac constitue une forteresse redoutable, défendant l’accès sud du Bergeracois. Sous Charles V, il appartient à Gaillard de Durfort, champion de la cause anglaise en Guyenne. Du Guesclin et le maréchal de Sancerre viennent l’assiéger : la place se rend en octobre 1377.

La terre de Gageac a titre de baronnie et entre au XVIe siècle dans la famille d’Essenault de Castelnau, qui la vend en 1764 à Hélie de Reelus. L’une des particularités de ce château réside dans les allées de mûriers qui y sont plantés en 1873 pour l’élevage du ver à soie.

Le château comprend à l’origine une vieille tour appelée « donjon », un logis, une grosse tour à l’est, des fossés et des remparts. Il conserve aujourd’hui un haut logis du Grand Siècle s’allongeant entre deux tours carrées, l’une étant un donjon du XIVe siècle, l’autre une tour du XVe siècle. Une enceinte crénelée, munie d’un chemin de ronde et flanquée d’échauguettes entoure l’ensemble de l’édifice.

Depuis le 27 septembre 1948, le château de Gageac, habité par la même famille depuis 1820, est inscrit à l’inventaire des Monuments historiques.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Jacques Reix (2006). Mémoire en images, châteaux et castelets en pays vigneron, RIS, BibTeX.


Partager cette visite