Accueil > Lot-et-Garonne > Vallée du Lot > Cuzorn > Château de Cuzorn

Château de Cuzorn

Dominant la vallée de la Lémance, le château de Cuzorn a pour rôle principal de défendre la cité.

Le château de Cuzorn est édifié sur un promontoire dominant la vallée de la Lémance. Sa position stratégique lui permet d’en surveiller le gué et de protéger l’habitat situé sur la pente du coteau, entre le rocher et l’église paroissiale. Il est possible qu’un poste de surveillance existe avant même la construction de cette forteresse, dès l’Antiquité peut-être.

Le castrum de Cuzorn est mentionné pour la première fois en 1270. Il n’est pas signalé dans l’hommage rendu au comte de Toulouse en 1259. Par conséquent, la construction du château de Cuzorn se situe entre 1260 et 1270. Il semble cependant qu’il ait été intégré à des bâtiments plus anciens, du XIe siècle ou du XIIe siècle : une tour à angles arrondis et une salle interprétée par Gilles Séraphin comme une chapelle castrale.

Les travaux du XIIIe siècle se sont sans doute traduits par la construction de logis et dépendances et la mise en place d’éléments défensifs (remparts, fossé au sud, tours à l’ouest).

En 1360, au cours de la guerre de Cent Ans, le château devient une place forte des Anglais. Plus tard, en 1442, il est assiégé pendant près d’un mois par le Sénéchal du Quercy, entraînant la ruine du château, ou du moins le démantèlement de ses défenses.

Il aurait été une première fois restauré dans la seconde moitié du XVe siècle, puis au début du XVIIe siècle, avant d’être en grande partie détruit par les révolutionnaires.

À partir de 1866, le site est occupé par une congrégation religieuse, la Congrégation des Filles de Jésus de Vaylats. Une école de filles est alors installée sur les ruines du château, jusqu’aux lois de 1902 qui interdisent les écoles congréganistes. Le château est propriété de la congrégation jusqu’en 1953, date à laquelle il est vendu.

Il ne reste du château de Cuzorn que des ruines, inscrites à l’inventaire des Monuments Historiques en 1950 et achetées par la commune en 1996. Cependant, ses vestiges permettent de rappeler le rôle militaire de Cuzorn au Moyen Âge.


Patrimoine


Informations pratiques

Ce château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jacques Gardelles (1981). Dictionnaire des châteaux de France, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (2006). Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Société académique d’Agen (2006). Revue de l’Agenais, RIS, BibTeX.

Gilles Séraphin (1990). Cahors et la Vallée du Lot, RIS, BibTeX.

Histoire du château de Cuzorn, RIS, BibTeX.


Partager cette visite