Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Carsac-de-Gurson > Château de Carsac

Château de Carsac

Le château de Carsac est en réalité un petit manoir, sis à côté de l’église romane, sur une terrasse en surplomb.

Un pavillon carré contenant l’escalier occupe le centre de la façade sud sous l’angle rentrant du logis bâti en équerre, que prolonge à l’est une tour octogonale. Une loggia garnie de balustres et de deux colonnes domine la route sur la façade ouest. La tour et la loggia sont couvertes d’ardoises, le pavillon et le logis sont coiffés de hautes toitures en tuiles plates en écailles de poisson, d’où sortent plusieurs lucarnes « à la capucine ».

L’aspect ancien du manoir a fait écrire à Jean Secret dans Châteaux et manoirs (1966) qu’il s’agit d’une gentilhommière du Grand Siècle fort retouchée, appartenant à une branche des Ségur. La réalité est différente.

D’abord, les Ségur n’ont jamais eu de bâtiments à Carsac. Ensuite, le manoir semble avoir été construit au XVIIe siècle, pour servir de presbytère. Le portail, suivi de l’escalier qui conduit à la maison, donnait jadis accès au cimetière et à l’église, et était appelé la « porte du seigneur », réservée au comte de Gurson quand il venait à la messe.

La maison devient, après la Révolution, une maison bourgeoise appartenant aux Laffargue, puis aux Gailhard, qui lui donnent l’allure de manoir qu’elle possède aujourd’hui. Plusieurs éléments architecturaux provenant du château de Gurson sont réemployés, tels que les balustres, les colonnes et, dans un bâtiment secondaire, un linteau de porte du XVe siècle, sculpté d’une accolade.

À la fin du XIXe siècle, le petit château de Carsac comprend une importante propriété viticole. En 1940, la demeure, mise à disposition par son propriétaire, Émile Prot, sert de refuge aux passeurs clandestins de la ligne de démarcation. Hélie de Saint-Marc, qui fait partie du réseau Jade-Amicol, commandé par le colonel Arnould, est de ceux-là. Il le raconte dans ses Mémoires (1995) et dans le livre de Laurent Beccaria, Hélie de Saint-Marc (1988).


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Léonie Gardeau (1992). Gurson Montaigne terres d’histoire, RIS, BibTeX.

(2005). Histoire et chroniques du Pays de Gurson, RIS, BibTeX.


Partager cette visite