Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Ribagnac > Château de Bridoire

Château de Bridoire

Cité dès 1273 sous le nom de Castrum de Bridoira lorsque le seigneur de Bergerac rend hommage à Édouard Ier d’Angleterre, ce château est d’abord une forteresse, de forme irrégulière, dressée sur un roc et enveloppée d’une large futaie.

Au XIVe siècle, il devient un repaire noble, puis détient la haute justice sur trois paroisses. Ce château est l’un des plus marquants de la contrée et joue un rôle essentiel au cours des guerres de Religion.

En effet, les Anglais s’en emparent plusieurs fois, les protestants le gardent quelques années et Blaise de Monluc finit par en faire le siège en 1568, ce qui entraîne sa destruction presque totale. Relevé sous Henri IV, Bridoire est encore assiégé et démantelé par ordre du duc d’Epernon en 1649.

Le château possède un rempart polygonal muni de tours et entouré de douves. Les logis sont juxtaposés sans plan d’ensemble. Une chapelle rebâtie au XIXe siècle, dans une tour du XVe siècle, y jouxte un logis de la Renaissance flanqué de tours circulaires à mâchicoulis, elles-mêmes dotées de tourelles à encorbellement.

Le château et ses dépendances, y compris le châtelet d’entrée, les murs d’enceinte, les fossés, le puits et le pigeonnier sont classés aux Monuments historiques depuis le 31 juillet 1992.

Cependant, cet éclectique château nécessite actuellement des restaurations, après de nombreux pillages, d’où la formation d’une Association historique de Bridoire.


Patrimoine


Informations pratiques

Le château ne se visite pas actuellement car il va être bientôt faire l’objet de travaux de restauration.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

, Site de l’Association historique de Bridoire, RIS, BibTeX.

Abbé Audierne (1992). Guide monumental du Périgord illustré, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Pigeonnier de Bridoire

    Le château de Bridoire est doté d’un remarquable pigeonnier au XVIIe siècle.
    Ce pigeonnier n’est pas intégré au corps de bâtiment. Les pigeonniers de (...)

    Dordogne - Ribagnac

Partager cette visite