Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Bourdeilles > Château de Bourdeilles (partie médiévale)

Château de Bourdeilles (partie médiévale)

Bourdeilles est le siège de la première des quatre baronnies du Périgord et le chef-lieu d’une châtellenie dont dépendent quatorze paroisses. Le château est attesté dès 1044.

À partir de 1273, l’abbaye de Brantôme revendique la suzeraineté sur la seigneurie de Bourdeilles et c’est en 1280 que le château devient la propriété de l’abbé Bernard de Maulmont. Il favorise alors son frère Géraud, chanoine de Limoges et rival des Bourdeilles, en lui donnant en fief la châtellenie de Bourdeilles en 1283. Imposé comme co-seigneur, c’est ce même Géraud qui fait construire le château fort, ou « château neuf » en face des restes de celui qui est ruiné au XIIIe siècle.

Édifié sur un éperon rocheux, l’édifice domine la Dronne et constitue donc un excellent site défensif. Le donjon en est une pièce maîtresse. En effet, haut de 34 mètres, il est pourvu d’une terrasse crénelée et de mâchicoulis. Aussi est-il extrêmement bien conservé aujourd’hui.

C’est autour des nombreuses défenses castrales que se développe le village de Bourdeilles. Au nord et à l’ouest, la falaise constitue une bonne défense naturelle, tandis qu’au sud une enceinte et des portes reliées par un chemin de ronde sont construites.

Entre 1360 et 1370, malgré les trois enceintes qui protègent le site, les Anglais s’emparent de la forteresse, qui est rendue à la France en 1377 par le Duc d’Anjou et Du Guesclin. Cependant, les Bourdeilles ne récupèrent pas leur bien, puisque c’est le roi de France qui met la main mise sur lui. Toutefois, par le biais d’échanges et de ventes, le château revient finalement aux mains des Bourdeilles en 1481, soit deux siècles après qu’ils en ont été dépossédés. Il leur appartient jusqu’en 1699.

Après avoir été la propriété des Chapelle de Jumilhac, des Bertin et des Bourdeilles-Mathas en 1742, le château fort est donné au département en 1962 par les Boussu-Walcourt, qui sont des héritiers de la famille Bourdeilles.

L’ensemble castral de Bourdeilles voit donc se succéder trois châteaux, tels que le château disparu de la baronnie, le château des comtes ou « château neuf » que nous venons d’évoquer. Enfin, au XVIe siècle, Jacquette de Montbron décide de construire un château Renaissance, à l’emplacement de l’ancien château baronnial détruit au XIIIe siècle, en face du château fort de Géraud de Maulmont.


Patrimoine


Informations pratiques

Ouvert tous les jours en saison.

Hors saison : ouvert tous les jours sauf le mardi.

Durée de la visite guidée : environ 1 heure.

Accès au donjon possible.

Pas d ’accès handicapés.

Tarifs : Adultes : 5,80 euros, Enfants : 3,80 euros, Groupes (min. 20 pers.) : 4,70 euros

Château de Bourdeilles : 05.53.03.73.36


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

(1927). Congrès archéologique de France, RIS, BibTeX.

Dominique Repérant (1988). Le Périgord des châteaux et des manoirs, RIS, BibTeX.

Jean Secret (1975). Le Château de Bourdeilles, RIS, BibTeX.

Jacques Lagrange (2005). Le Périgord des mille et un châteaux, RIS, BibTeX.


Partager cette visite