Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Saint-Aquilin > Château de Belet

Château de Belet

Le château de Belet, à Saint-Aquilin, est implanté à flanc de coteau sur les ruines d’un ancien repaire féodal appartenant à la famille Belet, nommé Récidou, et gardant l’accès au vallon du Salembre.

Le site est la propriété des Solminihac au XVe siècle, Marie de Belet ayant épousé Pons de Solminihac, un écuyer. Il conserve cependant le nom et les armes des Belet, trois belettes.

C’est aux Belet que l’on doit la construction du château actuel, formé de deux logis rectangulaires réunis par un pavillon. Le pavillon nord présente deux tours à rondes à mâchicoulis, tandis que les pavillons carrés au sud sont un ajout du XVIIe siècle. La porte d’entrée conserve ses ferrures et son loquet qui date du XVe siècle.

Par ailleurs, les voûtes qui ornent les caves et les cheminées sont d’époque Renaissance. Parmi les dépendances se trouvent un moulin et un pigeonnier datant quant à lui du XVIIe siècle.

Alain de Solminihac, évêque de Cahors de 1636 à 1659, béatifié en 1981, est probablement né au Château de Belet.


Patrimoine


Informations pratiques

Sur la D 3 et la D 43 après Saint-Astier.

Le château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Les Amis de Saint-Aquilin (2002). Il était une fois... Saint-Aquilin en Périgord, RIS, BibTeX.

Dominique Repérant (1988). Le Périgord des châteaux et des manoirs, RIS, BibTeX.

Jacques Gardelles (1985). Le Guide des châteaux de France. 24, Dordogne, RIS, BibTeX.


Partager cette visite