Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Eymet > Château d’Eymet

Château d’Eymet

Le château d’Eymet est antérieur à la fondation de la bastide en 1270. Il a cependant été intégré dans la ville neuve en tant que structure défensive, complémentaire de l’enceinte. Il est partiellement inscrit à l’inventaire des Monuments historiques depuis 1994.

En effet, si les bastides s’entouraient le plus souvent de murailles pour protéger échanges commerciaux et habitants, elles étaient rarement pourvues d’une forteresse. Ce château fort possède un système de défense élaboré composé d’un donjon carré, appelé Tour Monseigneur ou Tour des Anglais, véritable tour d’observation surmontée de mâchicoulis et de créneaux.

La porte d’entrée est équipée d’une bretèche, petite construction édifiée en surplomb du mur, qui permet de jeter des projectiles (cailloux, pois) sur les attaquants. La porte ouest, quant à elle, est défendue par une herse et un assommoir.

Le donjon est également un lieu de résidence pour le seigneur et l’échauguette d’angle est équipée de latrines.


Patrimoine


Informations pratiques

Le château ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Association Au Fil du Temps (2006). Signalétique du Pays d’Eymet, rapport intermédiaire, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu

  • Croix du château d’Eymet

    Sur les terres du château d’Eymet, plus ancien que la fondation de la bastide en 1270, se dresse une croix latine en métal ouvragé juchée au sommet (...)

    Dordogne - Eymet

Partager cette visite