Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Neuvic > Chartreuse des Cinq Ponts

Chartreuse des Cinq Ponts

La chartreuse des Cinq Ponts, située sur le territoire de Neuvic, répond au type périgourdin. Elle possède néanmoins quelques originalités comme sa forme de toit inhabituelle.

La chartreuse des Cinq Ponts appartient à la famille Chabans, qui reçut en dot le fief des Cinq Ponts jusque-là détenu par les Taillefers, seigneurs de Mauriac. Les chartreuses sont des maisons de maître rurales, bâties dans le Périgord entre 1650 et 1850. Souvent barlongues et construites de plain-pied, un grand soin est apporté à leur finitions, tant intérieures qu’extérieures.

Comme la plupart des maisons de ce type, la chartreuse des Cinq Ponts est de plan rectangulaire avec des pavillons simulés par la toiture à chaque extrémité. Ce type d’aménagement permet d’apporter de la verticalité là où dominent les lignes horizontales.

La partie centrale, à trois travées, n’est pas couverte d’un toit à la Mansard, comme c’est en général le cas pour les chartreuses, mais d’un toit à forte pente, recouvert de tuiles plates et bordé par une corniche. La toiture des pseudo pavillons est couronnée par quatre épis de faîtage en terre cuite, selon un modèle courant dans la vallée de l’Isle.

La porte-fenêtre centrale conserve sa fonction traditionnelle de porte d’entrée, elle ouvre sur un hall ou une pièce à vivre, d’où part un couloir desservant l’ensemble des pièces de la demeure.

À l’extérieur, une allée bordée d’arbres mène au parc. En effet, la chartreuse des Cinq Ponts est classiquement située au centre d’un domaine agricole dont le maître est le propriétaire. Ce domaine comprend notamment tout un ensemble de dépendances nécessaires au bon fonctionnement de l’exploitation.


Patrimoine


Informations pratiques

La chartreuse ne se visite pas mais abrite un hôtel trois étoiles.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean-Marie Bélingard, Dominique Audrerie, Emmanuel Du Chazeaud, André Chastel (2000). Le Périgord des chartreuses, RIS, BibTeX.

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.


Partager cette visite