Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Trémolat > Chartreuse des Cardoux

Chartreuse des Cardoux

Bâtie au XVIIIe siècle, la chartreuse des Cardoux à Trémolat est une charmante et modeste maison de campagne. Le terme de Cardoux renvoie au chardon ou à la carde (plante comestible également appelée bette).

La chartreuse est construite à la fin du XVIIIe siècle pour Jean de Pourquéry, membre de la garde du roi. Elle est ensuite habitée par Joseph de Pourquéry, chanoine titulaire de Périgueux et archidiacre de Lamonzie qui y meurt en 1809. A partir de 1844, la chartreuse appartient à la famille de Georges de Cantellauve, notaire et maire de Trémolat. Puis, en 1924, la propriété est divisée en deux lots puis vendue.

Même si cette maison de campagne isolée est de facture très simple, elle se distingue nettement des autres constructions du village, grâce notamment à son toit à quatre pans couvert de tuiles plates. Par ailleurs, contrairement à la plupart des chartreuses, sa structure n’est pas symétrique. Elle a du être modifiée au fil du temps. On remarque au dessus de la porte principale une très jolie lucarne.

Cette propriété privée possède également un pigeonnier, situé au sud du bâtiment principal.

Depuis 1982, les héritiers d’une partie de la chartreuse ont racheté le deuxième lot afin d’en reconstituer l’unité. Ils œuvrent depuis lors à sa rénovation tout en s’attelant à conserver au maximum son cachet historique.


Patrimoine


Informations pratiques

La chartreuse est une propriété privée, elle ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

François Le Nail (1993). Vieilles églises du Périgord, n°1, RIS, BibTeX.


Partager cette visite