Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Le Buisson-de-Cadouin > Chartreuse de la Garennie

Chartreuse de la Garennie

Au XVIIIe siècle, la chartreuse de la Garennie est construite au milieu des vignes au Buisson-de-Cadouin.

Tout commence lorsque le chevalier Bosredon vend le fief, vers 1720 à Louis Beaudet de Cardou. Sa nièce Suzanne apporte son héritage au marquis de Saint-Exupéry, avec lequel elle convole en justes noces et se marie en 1734. Dès lors, le lieu s’imprègne d’histoire et de littérature : c’est ici que la veuve d’Antoine de Saint-Exupéry, Consuelo, trouve refuge après la mort de l’aviateur et écrivain, en 1944.

Bien que très restaurée, cette maison de campagne conserve son logis principal, couvert d’un simple toit de tuiles plates. Deux ailes latérales plus basses y sont accolées, l’une est consacrée à l’habitation et l’autre aux communs.

Menant à ce berceau de culture séculaire, l’allée plantée de marronniers témoigne de l’ancienneté des lieux.


Patrimoine


Informations pratiques

Cette chartreuse ne se visite pas.


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Guy Penaud (1996). Dictionnaire des châteaux du Périgord, RIS, BibTeX.

Jean-Marie Bélingard (2000). Le Périgord des chartreuses, RIS, BibTeX.


Partager cette visite