Accueil > Dordogne > Périgord Vert > Brantôme > Abbaye de Brantôme > Charpente du dortoir des moines de l’abbaye de Brantôme

Charpente du dortoir des moines de l’abbaye de Brantôme

La charpente de l’abbaye de Brantôme est visible dans l’ancien dortoir des moines. Certaines de ses parties remontant à la création de l’édifice, elle présente un véritable intérêt architectural.

L’abbaye de Brantôme se compose d’une église, d’un cloître et d’un vaste corps de logis, la charpente conservée provient de ce dernier bâtiment. Au fil du temps, la charpente se dégrade et en 1884, le maire de la commune en confie la réparation à l’architecte la Bourdeillette.

La construction d’une charpente impose de veiller à donner aux matériaux utilisés la forme la plus convenable et la plus apte à résister au poids de la toiture qui la surplombe. Ainsi, à Brantôme, la nef est longue d’environ 58 mètres, ce qui ne rend pas la chose aisée. La charpente est donc composée de dix-sept fermes, elles-mêmes composées de plusieurs demi-fermes. Celles-si s’assemblent à la partie supérieure sur une ligne de liernes et à la partie inférieure sur le pied de ferme formé d’un blochet.

Afin que l’ensemble ne se déforme pas et que les pièces ne se fatiguent, un contreventement horizontal est fait à l’aide de liernes et d’un sous-faîtage. On prétend qu’elle est réalisée en châtaignier et en chêne.

Depuis le 19 février 1957, cette charpente fait l’objet d’un classement aux monuments historiques.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

BSHAP, RIS, BibTeX.


Partager cette visite