Accueil > Dordogne > Périgord Pourpre > Le Buisson-de-Cadouin > Abbaye de Cadouin > Eglise Notre-Dame-de-la-Nativité > Chapiteaux de l’abside de l’église Notre-Dame-de-la-Nativité

Chapiteaux de l’abside de l’église Notre-Dame-de-la-Nativité

Au niveau de la baie de l’axe centrale de l’abside de l’église abbatiale de Cadouin, on distingue deux chapiteaux sculptés : l’un représentant vraisemblablement une coquille Saint-Jacques, et l’autre décoré d’un personnage diabolique.

Pour certains, le premier chapiteau représente un feuillage, tandis que pour d’autres, une coquille Saint-Jacques y est sculptée. Au Moyen Âge, les pèlerins qui se rendent à Saint-Jacques de Compostelle ont l’habitude d’accrocher un coquillage de Pectens sur leur manteau. La coquille est alors gravée sur les murs des abbayes qu’ils traversent, dont celle de Cadouin.

En ce qui concerne le personnage diabolique, celui-ci est à moitié homme par son visage effrayé et à moitié animal par son corps qui possède environ huit membres. Il incarne ainsi les forces du mal que le pèlerin doit éviter.

L’art populaire, d’une grande finesse, est arrivé à son sommet d’exécution au XIIe siècle. A cette époque, les sculpteurs aiment représenter des animaux fantastiques de bestiaires et de fabliaux.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Brigitte et Gilles Delluc, Jacques Lagrange, Jean Secret (1990). Cadouin, une aventure cistercienne en Périgord, RIS, BibTeX.

Jean Secret (1968). Périgord roman, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


Partager cette visite