Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Amand-de-Coly > Abbaye Saint-Amand-de-Coly > Chapiteaux de l’abbaye Saint-Amand-de-Coly

Chapiteaux de l’abbaye Saint-Amand-de-Coly

L’église abbatiale de Saint-Amand-de-Coly, seul vestige de la puissante abbaye éponyme, présente peu de sculptures. Elle conserve néanmoins quatre chapiteaux sculptés.

À l’entrée de la chapelle sud de l’abbatiale de Saint-Amand-de-Coly, sur l’angle sud-est, se trouvent deux intéressants chapiteaux.

Le premier montre des monstres ailés, peut-être un lion et un dragon, dévorant les épaules ou la tête de deux hommes. Il est appelé l’enfer. Son style, qui renvoie aux piédroits du portail de Souillac, laisse supposer que le sculpteur venait du chantier quercynois.

Le second représente un curieux personnage barbu, dont les jambes passent au-dessus de la tête. Il est surnommé l’acrobate.

De part et d’autre du portail, se trouvent d’autres chapiteaux incrustés de deux personnages à mi-corps qui tiennent, à gauche deux palmettes retombantes, à droite un objet indéterminé. Ces chapiteaux proviendraient peut-être du cloître détruit.

Cette faible présence de la sculpture dans l’église abbatiale de Saint-Amand-de-Coly est certainement une volonté de discrétion et rappelle l’austérité des abbatiales augustiniennes.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Francis Salet (1979). “L’église de Saint-Amand-de-Coly”, in Session 137 Périgord noir (édité par), Congrès archéologique de France, RIS, BibTeX.

Périgord roman, RIS, BibTeX.

, RIS, BibTeX.


Partager cette visite