Accueil > Dordogne > Périgord Blanc > Salon > Chapelle Sainte-Quitterie

Chapelle Sainte-Quitterie

La petite chapelle Sainte-Quitterie de Salon connaît une grande activité au Moyen Âge en raison de son lien avec des ordres religieux d’importance.

Sainte Quitterie est une jeune princesse wisigothe convertie au christianisme. Elle est décapitée vers 472 dans les Landes, pour avoir fait vœu de chasteté et refusé un mariage imposé par son père.

La chapelle Sainte-Quitterie est située au lieu-dit Château-Missier. Avant 1789, cette partie de la commune de Salon est indépendante, bien que liée à la commanderie de Mortemart. Les chevaliers de Saint-Jean-de-Jérusalem l’érigent en chapellenie et prennent en charge la chapelle. Cet ordre est très actif dans le Périgord sous l’Ancien Régime, ce qui assure un certain dynamisme à la petite chapelle. Ainsi, au cours du XVIIe siècle, le commandeur hospitalier Antoine Dupuy, prêtre de la commanderie de Mortemart et de son annexe Château-Missier, célèbre la messe ainsi que les baptêmes et les enterrements dans la chapelle Sainte-Quitterie.

L’édifice est entouré d’un cimetière. De forme barlongue, son clocher orné d’une croix abrite une seule cloche. Il est construit avec un appareil régulier rehaussé de pierres aux arêtes des murs et autour de la porte d’entrée.

De nos jours, le vicaire de Bergerac célèbre annuellement une messe en l’honneur de sainte Quitterie, le 22 mai. Cette fête s’appelle aussi la « fête des cèpes », car c’est à cette époque de l’année que l’on ensemençait les champignons.


Patrimoine


Informations pratiques

Renseignement auprès de la Mairie : 05 53 54 97 99


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

, RIS, BibTeX.


Partager cette visite