Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Saint-Geniès > Chapelle Sainte-Catherine, dite du Cheylard

Chapelle Sainte-Catherine, dite du Cheylard

La chapelle Sainte-Catherine, dite du Cheylard, est remarquable par son élévation. Construite à partir de 1327, elle ne subit aucune modification au cours des temps et constitue un témoin intact de l’architecture du XIVe siècle.

C’est une inscription gravée dans le mur occidental qui nous renseigne sur la fondation de la chapelle. On y apprend aussi le rôle de Gausbert La Chaminade et des seigneurs de Saint-Geniès. La chapelle est construite en l’honneur du Christ, de la Vierge Marie, de sainte Catherine et de saint Michel.

Elle est ouverte par un portail en arc brisé encadré de deux voussures. Les murs latéraux comportent des baies de type gothique, minces et hautes. Les murs est et ouest sont des murs-pignons percés d’une baie. Le chevet est plat, éclairé par 3 baies. Les murs sont renforcés par des contreforts, ce qui peut expliquer la longévité de son élévation. La sobriété de la chapelle lui donne un aspect de reliquaire architecturé comme le soulignait Michelle Gaborit.

Connue sous plusieurs noms (chapelle Saint-Michel, du cimetière, chapelle du Cheylard ou du Cheylat), cet édifice est classé comme Monument Historique depuis 1899.


Patrimoine


Informations pratiques

Mairie : 05 53 28 98 70


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine
Sources

Jean Secret (1976). L’art en Périgord, RIS, BibTeX.

Michelle Gaborit (2002). Des histoires et des couleurs peintures murales médiévales en Aquitaine, RIS, BibTeX.


À découvrir dans ce lieu


Partager cette visite