Accueil > Dordogne > Périgord Noir > Cherveix-Cubas > Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix

Chapelle Notre-Dame-de-la-Paix

Dans les années 1870-1871, la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix est bâtie à proximité du cimetière de Cherveix, au milieu des noyeraies et des carrés de vigne.

Les deux dates majeures de l’histoire de cette chapelle coïncident étrangement avec l’histoire nationale. La chapelle Notre-Dame-de-la-Paix est en effet inaugurée le 29 mai 1871, date où s’achève la Commune de Paris. À l’origine de sa construction, on trouve le curé de Cherveix-Cubas, Verdeney, qui avait formulé le vœu de bâtir une église si la paix était enfin obtenue dans le conflit qui opposait en 1870 la France et la Prusse. Grâce au soutien de la famille Joffre, reconnaissante du retour de la guerre de l’un de ses enfants, le projet se réalise.

Dès les premières années, autour du 15 septembre, un pèlerinage d’une semaine est organisé dans la chapelle. Une image de la Vierge à l’Enfant, « mère du Prince de la Paix », est alors distribuée. Elle porte au dos une prière pour accorder la paix à la France et à l’Église. C’est le seul pèlerinage en Dordogne qui porte ce nom.

Autre date importante : le 2 septembre 1939, veille de la déclaration de guerre de l’Allemagne à la France. C’est également le jour où le clocher et la statue de Notre-Dame-de-la-Paix sont décapités par un coup de tonnerre.

En 1992, la chapelle Notre-Dame-de-la-Paix fait l’objet d’une restauration et retrouve son aspect d’origine. Aujourd’hui, elle est ouverte au public.


Patrimoine


Paternité

Contributeurs
Conseil régional d'Aquitaine, Michel Chanaud
Sources

Pierre Thibaud (2007). L’Auvézère et la Loue, RIS, BibTeX.
Pierre Pommarède (2002). Le Périgord des églises et des chapelles oubliées, RIS, BibTeX.


Partager cette visite